payoneer logoC’est en effet ce que nous révèlent les résultats d’une vaste enquête menée par Payoneer au cours des premiers mois de 2015. Ce sondage effectué dans tous les secteurs professionnels à travers le monde entier offre de précieuses informations tant pour les travailleurs que les employeurs et révèle le potentiel d’un secteur en pleine évolution.

 

Qui sont les travailleurs en freelance?

Quelques idées reçues pourraient bien être balayées à la lecture de ce rapport de Payoneer. L’on y apprend, par exemple, que la majorité (78 %) des travailleurs en freelance sont des hommes et que la plupart de ces « pigistes » travaillent sur plusieurs projets (de 1 à 3) simultanément.

L’équité est de mise dans le secteur des freelancers puisque les femmes gagnent sensiblement le même salaire que les hommes.

Avoir poursuivi des études à l’université ne constitue pas une différence majeure du côté des revenus de même que le fait de travailler pour une compagnie ayant pignon sur rue (une différence de 5 % seulement est remarquée).

Internet, l’outil privilégié du marché des contrats en freelance

Internet est bien sûr présent d’un bout à l’autre du processus du travail en freelance.

Ainsi donc, pour trouver du travail, les sites dédiés tels que Elance, Upwork, Guru sont les plus consultés (46 %). Linked In arrive plus loin (15 %), car la seconde place est occupée par les contacts en direct avec des clients. Le rapport ne précise pas ici si ces clients « en direct » étaient au préalable des clients provenant de plateformes spécialisées ou si les pigistes se sont fait connaître auprès d’eux spontanément.

Lorsqu’arrive le temps de la paye, le virement vers un compte bancaire est le moyen le plus prisé (54 %), bien que 22 % disent avoir une préférence pour les espèces sonnantes et trébuchantes.

Les portefeuilles électroniques tels que ceux proposés par Payoneer constituent actuellement 10 % des transactions dans ce secteur. Le rapport consulté n’indique pas si cette tendance est à la hausse ou pas bien qu’on puisse raisonnablement le penser.

L’analyse de l’évolution de ces plus récentes solutions de paiement fera assurément l’objet de nos prochaines investigations. Stay tuned!